Information Défense et Protection Animale et Environnement
 
AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
 Le Site AVNS continue d'évoluer
 
Vous pouvez dès à présent vous abonner à la new
 Visiter régulièrement,  en un clic sur l'image >
pour vous tenir informé chaque semaine
de tous les nouveaux sujets
Infos et discutions postés sur le forum AVNS
♣ ♣ ♣ ♣ ♣
Guide Conseils techniques
Tout savoir faire sur AVNS
Canaille vous explique
RV sur son site d'astuces
 en un Clic sur l'image
 

Partagez | 
 

 L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rubis
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 712
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 36
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge    Lun Avr 11 2011, 08:19

L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge





( Vidéo : Attention aux âmes sensibles )


Bruxelles, le 7 avril 2011- Les chevaux d’abattoir argentins, qui se retrouvent dans l’assiette des consommateurs belges, sont victimes de terribles maltraitances. Un enfer révélé par une enquête de l'association GAIA, réalisée en novembre et décembre 2010 en Argentine.

Les images tournées par l’équipe d’enquêteurs sont pénibles à regarder, et mettent au jour des cas de négligence inadmissibles dont sont victimes des chevaux maigres et souffrant de blessures infectées non soignées. Des chevaux ayant une jambe brisée, tombant à la renverse et mordus par des chiens, et bien d'autres actes de cruauté.

L’année passée, GAIA avait déjà révélé les mauvaises pratiques des marchands de chevaux au Mexique et au Brésil. Une série de chaînes de supermarchés avaient alors décidé de ne plus vendre de viande de cheval en provenance de ces pays. Une bonne partie de la viande de cheval actuellement en vente dans les rayons des grandes surfaces est importée d’Argentine. Les industriels belges du secteur leur garantissent que les chevaux argentins sont traités avec respect. Pourtant, la réalité est tout autre. Des vols de chevaux pour la production de viande y ont lieu à grande échelle, sans compter le manque de traçabilité du système. La fraude est monnaie courante
.



Un an plus tard
Il y a un an, GAIA dénonçait au travers d’une vidéo qui a fait sensation les conditions de transport et d’abattage des chevaux du Brésil et du Mexique. Les cas de maltraitance ainsi révélés suscitèrent de nombreuses réactions. Face à l’indignation justifiée du public, les supermarchés belges retirèrent de leurs rayons la viande de cheval en provenance de ces deux pays. Ils la remplacèrent par de la viande de cheval d’Argentine, en avançant que ces animaux y recevaient les soins appropriés. GAIA décida de mener l’enquête sur place.


Le chemin de croix des chevaux
L’équipe d’enquêteurs ont été témoins de cas de chevaux victimes d’infections non soignées. L’un d’entre eux avait une jambe arrière brisée, et boitait sur ses trois jambes valides, le membre brisé étant ballotté. Cela n’a pas empêché les marchands de forcer l’animal à monter dans le camion. Plusieurs chevaux étaient pris au piège dans la clôture en bois et en fil de fer, par la tête ou les jambes. Les enquêteurs ont même remarqué la présence de cadavres de chevaux en état de décomposition.


Violence
Les chevaux sont conduits avec violence dans le camion qui les mènera à l’abattoir. Le chargement a lieu de manière très chaotique et inefficace. Les animaux sont pressés par des aboiements d’une dizaine de chiens, qui s’attaquent à eux en les mordant au cou et aux jambes dès qu’ils tombent suite à une pluie de coups de fouets. Ils reçoivent régulièrement des décharges d’aiguillons électriques. Aucune cloison n’est prévue pour séparer les chevaux dans les camions surchargés. Au cours de leur transport – qui peut durer jusqu’à 20 heures et sur une distance de 1500 km ! – ils ne reçoivent ni eau ni nourriture.


Marquage des oreilles et au fer rouge
Avant d’être acheminés jusqu’à l’abattoir, les chevaux sont marqués au fer rouge de la lettre F, pour Frigorifico (« abattoir », en français). Le marquage au fer, une mutilation douloureuse, est une pratique illégale en Belgique. Lors du marquage des oreilles, les animaux sont pris de panique.


Chevaux volés
L’Argentine est sujette à un trafic lucratif de vols de chevaux. Le système de traçabilité manque totalement de fiabilité. Cette situation facilite dangereusement les pratiques frauduleuses. Des chevaux volés se retrouvent sans conteste dans le circuit de production de viande.


GAIA demande l’arrêt de la vente de viande chevaline d’Argentine
La situation en Argentine est au moins aussi mauvaise qu’au Mexique et au Brésil. Les supermarchés ne doivent pas se laisser tromper par les sociétés de production de viande chevaline, qui affirment que les chevaux d’abattoir argentins sont bien traités.


Michel Vandenbosch, président de GAIA, explique :
« Les supermarchés ont le devoir moral de cesser la vente de viande de cheval s’il n’existe aucune garantie en matière de bien-être animal. De même, les grandes surfaces ne peuvent se permettre de proposer de la viande de cheval si son origine ne peut être tracée. Vendre de la viande de cheval en provenance de ces pays, c’est entretenir les maltraitances et la fraude qui y ont cours. »


Lidl et Colruyt prennent la situation au sérieux
La direction de la chaîne de supermarchés Lidl a immédiatement fait savoir à GAIA qu’ils cessaient de vendre de la viande de cheval tant que suffisamment de garanties ne pouvaient être apportées en ce qui concerne le bien-être animal et la traçabilité du produit. Les contrats qui arrivent à échéance ne seront pas renouvelés. GAIA considère qu’il s’agit d’une bonne décision, qui doit être suivie par les autres chaînes de grandes surfaces. Colruyt avait également décidé de ne plus vendre de viande de cheval d’Amérique latine.




♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥


Ne fermez plus les yeux face à la souffrance de nos amis les animaux !
Revenir en haut Aller en bas
steph21

avatar

Messages : 350
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge    Lun Avr 11 2011, 20:56

pauvre chevaux c'est honteux
Revenir en haut Aller en bas
http://facebook.com/
Raph

avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 29
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge    Jeu Avr 14 2011, 01:13

La plus belle conquête de l'homme qui finis ainsi...., c'est lamentable...


Il fut un temps ou un homme qui étais pris en train de torturer un cheval avais pour sanction la peine capital...
Revenir en haut Aller en bas
Bibi phoque
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 1305
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 67
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge    Ven Avr 15 2011, 03:54

Je n'ai pas regardé la video mais j'imagine.

Eh oui, le cheval a longtemps servi l'homme, maintenant c'est lui qui est servi, dans l'assiette, c'est scandaleux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge    

Revenir en haut Aller en bas
 
L’enfer des chevaux argentins abattus pour la consommation belge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Démarrer un petit élevage familial pour la consommation
» Cherche pré pour chevaux ou solution pour une jument agée
» Cures pour les chevaux.
» Stage Grooming et produits/bonbons naturels pour chevaux
» aliment bio pour chevaux: qui serait interressé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animaux Nature Vie Solidaires :: ANIMAUX : Causes à défendre ♦ Action ♦ Information :: CAUSES ANIMALES à défendre♦ Campagne ♦ Infos :: Elevage transport abattage-
Sauter vers: