Information Défense et Protection Animale et Environnement
 
AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
 Le Site AVNS continue d'évoluer
 
Vous pouvez dès à présent vous abonner à la new
 Visiter régulièrement,  en un clic sur l'image >
pour vous tenir informé chaque semaine
de tous les nouveaux sujets
Infos et discutions postés sur le forum AVNS
♣ ♣ ♣ ♣ ♣
Guide Conseils techniques
Tout savoir faire sur AVNS
Canaille vous explique
RV sur son site d'astuces
 en un Clic sur l'image
 

Partagez | 
 

 Pas de sacrifice mouton à l'Aïd-el-Kébir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenny fondatrice
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 4222
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 66
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Pas de sacrifice mouton à l'Aïd-el-Kébir   Sam Oct 29 2011, 02:59

Info du vendredi 28.10.2011, 05:03 - SARAH BARDIS

Y'aura-t-il des moutons à l'Aïd-el-Kébir ? Le préfet tord le cou à l'abattage clandestin



Au marché, le vendeur n'a pas fait d'affaires, jeudi. Une deuxième opération a lieu jeudi prochain.
PHOTO LA VOIX

PAS-DE-CALAIS |

Pour l'Aïd-el-Kébir, Mohammed Messaoudi, en tant qu'aîné, a l'habitude de réunir ses enfants, ses frères, les petits... Mais cette fois, la fête aura moins de goût. Car risque d'y manquer l'acteur principal : le mouton. Cette année, la préfecture a rappelé sa rigueur concernant les « abattages clandestins. » Et a proposé une solution : vendre des moutons, au vif, au marché aux bestiaux. Mais les faire tuer à l'abattoir par des professionnels. Cette grande première, pourtant, n'a pas convaincu les fidèles...

Au fond du marché aux bestiaux, noyés dans les beuglements des bovins, une vingtaine de moutons attendent le chaland. Jeudi matin, il n'y en aura qu'un. Et il repartira bredouille. Miloud Benabdelkader, Arrageois, est venu dans l'espoir de repartir avec un mouton... Sur pattes ! Pour l'abattre chez lui, dans la tradition musulmane. Comme il l'a toujours fait... « Enfin, jusqu'au jour où je me suis fait prendre avec un mouton, en région parisienne. »

Au marché aux bestiaux, le vendeur, Abdelkarim Seroutou, insiste. « Vous choisissez la bête ici. Le jour de l'Aïd, elle sera transportée, Et abattu dans un établissement agréé, dans le respect du culte. Le soir, on vous livrera la carcasse. » Il a beau arguer, expliquer, ressasser. rien y fait. Pour Miloud, l'Aïd sans sacrifice, ce n'est pas l'Aïd. « Récupérer la carcasse le soir, pour nous, ça ne va pas. C'est comme si on arrivait à la fête après le feu d'artifice... »


Interdit

Miloud le reconnaît bien volontiers, autour de lui, dans son quartier, les fidèles ont leurs habitudes : « Certains s'arrangent avec les fermiers pour abattre leur bête dans un coin de la ferme d'autres l'abattent dans le jardin, dans le garage. » Le hic, c'est que c'est interdit.

Et cette année, la préfecture rappelle : « Des contrôles seront mis en place afin de veiller à l'application de la réglementation sanitaire, de sanctionner les abattages clandestins. »

Les services de l'État ont donc réuni les représentants du culte pour élaborer une solution : celle du marché aux bestiaux... Mohammed Messaoudi, président de l'association des travailleurs et commerçants marocains d'Arras, y a participé. Mais il n'est pas surpris de voir capoter l'initiative. « La moitié des familles a déjà acheté son mouton chez le fermier ! confie-t-il. Ils n'iront pas le chercher. Cette année, la fête est gâchée. Beaucoup ont décidé de boycotter le mouton... On ne va pas jouer à cache-cache avec la police. Si c'est pour avoir la peur au ventre... On préfère ne pas le faire. » La guerre du mouton est déclarée.

Et tant pis pour les fermiers du coin, note le président. « Car c'est une manne, aussi, pour l'agriculture locale. » Certes, il cuisinera du mouton, acheté en pièces... Mais l'Aïd n'aura pas la même saveur. « Manger de la viande, ce n'est pas la question. C'est le sacrifice qui est au coeur de la fête de l'Aïd. Et puis, les enfants sont contents de voir le mouton vivant. »

Le représentant de la Grande mosquée Annour, rue Matisse, était partisan d'une autre solution : « On est pour le respect de la loi, l'hygiène, bien sûr. Mais aller chercher la carcasse à l'abattoir, ce n'est pas ça, la fête. Dans d'autres régions, ils ont des solutions : comme un grand chapiteau, où sont effectués les contrôles sanitaires, mais où le père de famille peut sacrifier la bête... » C'est le cas à Lyon. Arras, en tout cas, n'aura pas, cette année, son chapiteau de l'Aïd.

study L'info sur La Voix du Nord

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Aidez les animaux en faisant le Clic achat sur le logo zooplus
Revenir en haut Aller en bas
http://www.avns.forumactif.com
 
Pas de sacrifice mouton à l'Aïd-el-Kébir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» laine de mouton traitée au sel de bore
» Amendement d'automne: fumier de mouton
» Qui a déjà essayé le filet mouton pour biquettes ?
» Transport d'un mouton
» présentation de ghislaine mouton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animaux Nature Vie Solidaires :: ANIMAUX : Causes à défendre ♦ Action ♦ Information :: CAUSES ANIMALES à défendre♦ Campagne ♦ Infos :: Elevage transport abattage-
Sauter vers: