Information Défense et Protection Animale et Environnement
 
AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
 Le Site AVNS continue d'évoluer
 
Vous pouvez dès à présent vous abonner à la new
 Visiter régulièrement,  en un clic sur l'image >
pour vous tenir informé chaque semaine
de tous les nouveaux sujets
Infos et discutions postés sur le forum AVNS
♣️ ♣️ ♣️ ♣️ ♣️
Guide Conseils techniques
Tout savoir faire sur AVNS
Canaille vous explique
RV sur son site d'astuces
 en un Clic sur l'image
 

Partagez
 

 Corrida : l’enfant en danger

Aller en bas 
AuteurMessage
Kenny fondatrice
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
Kenny fondatrice

Messages : 4227
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 68
Localisation : aquitaine

Corrida : l’enfant en danger Empty
MessageSujet: Corrida : l’enfant en danger   Corrida : l’enfant en danger Icon_minitimeMer Fév 08 2012, 12:43

Article de Corrida : l’enfant en danger Onevoice_logo

Corrida : l’enfant en danger


Corrida : l’enfant en danger Ferria_Arles_1992001web_1

En France, quel que soit son âge,
un enfant peut assister aux corridas ou intégrer une école taurine. Pourtant ce spectacle violent a des conséquences indéniables sur l’équilibre mental de l’enfant. Comme de nombreux médecins, psychiatres et pédagogues, One Voice réclame l’interdiction immédiate des corridas aux enfants de moins de 16 ans.


La loi française ne protège pas les enfants contre les conséquences, à long terme, des corridas sur leur
« pleine maturité affective, intellectuelle et morale ». Dès 6 ans, voire moins, un enfant peut assister à ce spectacle barbare s’il est accompagné par un adulte. Dans les écoles taurines, des enfants, parfois âgés de 8 ou 9 ans, s’initient à la torture quand ils ne toréent pas dans les arènes, mettant leur vie en danger, comme ce jeune toréador franco-mexicain d’à peine 11 ans, Michelito. À l’image de certains films, qui eux bénéficient d’interdiction aux moins de 12, 16 ou 18 ans, la corrida est un spectacle violent dont les enfants devraient être préservés.

Un rapport édifiant
Médecins, psychiatres, pédagogues, tous s’accordent sur ce point. En septembre 2007, dans le cadre d’une demande de révision de la loi, un collectif d’une trentaine de médecins, psychologues et psychiatres, emmené par le docteur Jean-Paul Richier, l’a démontré dans un rapport remis aux pouvoirs publics. Extraits de la lettre accompagnant ce rapport envoyée au Président de la République :

« (…) D’une façon générale, il est légitime de redouter chez le jeune spectateur de corridas les conséquences suivantes :

- Des effets traumatiques : (…) Certains enfants dans une corrida vont être heurtés par certaines scènes, et pourront d’autant moins en faire part que leur entourage adulte déniera le caractère traumatisant du spectacle en alléguant l’art, la tradition et la culture ;

- Une accoutumance à la violence : les adultes qui emmènent des enfants à des corridas les entraînent, qu’on le veuille ou non, à une forme de violence très crue, réelle et non pas fictive (…) ;

- Une fragilisation du sens moral : (…) Il semble difficile d’apprendre à nos enfants, dans les écoles et dans les familles, que la violence est condamnable et qu’on ne doit pas faire souffrir les autres êtres, mais qu’à côté de cela la violence gratuite peut être légitime, voire recommandée, et qu’on a le droit de faire souffrir certains êtres (…) ;

- Une perturbation du sens des valeurs : Il n’est pas anodin de présenter à des enfants le spectacle de la souffrance, du sang et de la mort comme pouvant revêtir une valeur esthétique (…), comme pouvant se justifier par une tradition (…), comme inséparables d’une identité culturelle (…) qui primerait donc sur tous les autres aspects (…).

Il va de soi que ces réflexions s’appliquent à plus forte raison à ce qu’on appelle les « écoles taurines » (…).

En tant que psychiatres et psychologues, nous demandons en conséquence que le spectacle de la corrida ne soit plus autorisé aux moins de seize ans. »

Pour One Voice, ce rapport prouve, s’il le fallait, l’extrême violence de la corrida et la nécessité de l’abolir.

Il est légitime de redouter chez le jeune spectateur « des effets traumatiques », « une accoutumance à la violence », mais aussi « une fragilisation du système moral » et « une perturbation du sens des valeurs. »

study La suite

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Corrida : l’enfant en danger Bann_a11 Corrida : l’enfant en danger Zap93619
Aidez les animaux en faisant le Clic achat sur le logo zooplus
Revenir en haut Aller en bas
http://www.avns.forumactif.com
Canaille
Administrateur technique
Administrateur technique
Canaille

Messages : 1649
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 74
Localisation : aquitaine

Corrida : l’enfant en danger Empty
MessageSujet: Re: Corrida : l’enfant en danger   Corrida : l’enfant en danger Icon_minitimeSam Fév 25 2012, 05:49

Corrida : l’enfant en danger Logo_archive

Corrida : l’enfant en danger C-17-2084600-1274638999 Publié par jackiie


SOUVENIR D UNE PETITE FILLE LORS D' UNE CORRIDA ...
PRENEZ VOS MOUCHOIRS ET DITES A VOTRE COEUR DE NE PAS S' EMBALLER.


24/06/2011 à 17h36 - mis à jour le 24/06/2011 à 18h01

Oui, j'avais 6 ans et demi et ma petite soeur 3 quand nos parents ont décidé de nous faire assister à cette horreur lors de vacances en Espagne, en Juillet 1979. Ce que j'ai vu et entendu ce jour-là m'a laissé des traces à vie. J'ai encore, plus de 30 ans après, des images très précises en tête: la vision de cette foule hystérique, visages en sueur, déformés par la jouissance de voir le taureau souffrir. L'odeur infâme de la sueur du gros homme qui me collait dans les gradins, cet homme ivre et rouge qui hurlait et me poussait...la vision du taureau paralysé qui n'arrivait pas à mourir et qui vomissait son sang noirâtre. Je l'entendais beugler de souffrance malgré cette musique tonitruante. Il beuglait et ses dents blanches étaient maculées de sang....jamais je n'oublierai. Le taureau était encore vivant quand son oreille fut tranchée. De ses yeux coulaient de grosses larmes blanchâtres. Ses yeux roulaient comme des billes, sa tête et son museau tremblaient et son pauvre gros corps martyrisé, tout piqué de banderilles et sanguinolant était parfois pris de spasmes. Le tranchage de son oreille m'a semblé durer une éternité. C'est qu'il est dur de trancher dans le cartilage à mon avis. La pauvre bête, à bout, s'était agenouillée presque contre le rebord de l'arène, comme pour trouver un ultime refuge. Etant assise devant, j'ai vu cette abomination à moins de 2 mètres de moi. Le visage du torero était tellement cruel pendant qu'il découpait les chairs de cet animal innocent.....il tranchait de toutes ses forces, littéralement arquebouté sur son couteau. Puis il a brandi l'oreille à la foule. Applaudissements. Hurlements de joie. Hystérie complète. Presque tout le monde était debout à ce moment-là. Enfin, on attela le pauvre taureau et il fût tiré sur ses plaies par des chevaux. Je voyais bien qu'il était encore vivant. Il haletait, ses yeux étaient ouverts et ses naseaux, d'où s'échappait un sang presque noir, tremblaient. Je voyais ses larmes couler encore. Je pouvais l'entendre mugir de douleur malgré le volume de la musique, cette ignoble musique de fanfare qui se veut annonciatrice de joie! cette musique restera pour moi la musique de la mort. Je vacillais en sortant de l'arène, en larmes. Les autres, tous les autres à part moi, avaient l'air tellement ravis. Oui, ils avaient l'air repus et HEUREUX. Certains mangeaient même des hot dog. Jamais je n'ai compris et jamais je ne comprendrai. Quel crime avait commis cet animal pour que des hommes se permettent de le torturer de la sorte? aucun. Il était l'INNOCENCE. Que de souffrances! que de sang! POURQUOI? Je le sais: toute l'horreur de l'humanité était bien là, ce jour-là, dans l'arène, devant mes yeux effarés d'enfant de 6 ans.

Eloïse Séguineau, Paris 14ème

Commentaire perso : continuez d'écrire à tous les élus en demandant la désinscription de la corrida à l'inventaire du patrimoine culturel français, vous pouvez même envoyez la lettre relatant les souvenirs de cette petite fille. les adresses mails sont dans le post http://www.lepost.fr/article/2011/06/19/2527332_ma-2de-lettre-a-monsieur-le-ministre-de-la-culture.html de Didiveneg.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Corrida : l’enfant en danger Band_c11
Revenir en haut Aller en bas
http://gualyvo.over-blog.com
Kenny fondatrice
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
Kenny fondatrice

Messages : 4227
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 68
Localisation : aquitaine

Corrida : l’enfant en danger Empty
MessageSujet: Re: Corrida : l’enfant en danger   Corrida : l’enfant en danger Icon_minitimeMer Sep 19 2012, 06:35

NON À L'ACCÈS DES MOINS DE 16 ANS AUX CORRIDAS
Ce site met en ligne une motion, signée à ce jour par 90 psychiatres et psychologues, demandant que les moins de 16 ans n'aient plus accès aux corridas. Notre collectif est ouvert aux nouveaux signataires.
Corrida : l’enfant en danger Ojo-del-toro-Fr
La motion présentée sur ce site s'inscrit dans une double logique de protection de l'animal et de protection de la jeunesse. Elle vise à attirer l'attention sur les répercussions possibles du spectacle de la corrida sur les esprits, notamment en termes de choc affectif ou d'accoutumance à la violence.

study La suite

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Corrida : l’enfant en danger Bann_a11 Corrida : l’enfant en danger Zap93619
Aidez les animaux en faisant le Clic achat sur le logo zooplus
Revenir en haut Aller en bas
http://www.avns.forumactif.com
Kenny fondatrice
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
Kenny fondatrice

Messages : 4227
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 68
Localisation : aquitaine

Corrida : l’enfant en danger Empty
MessageSujet: Re: Corrida : l’enfant en danger   Corrida : l’enfant en danger Icon_minitimeDim Fév 10 2013, 03:06

Enfants et corridas - "Pourquoi il lui a fait mal ?"


Publiée le 10 févr. 2013

"Pourquoi il lui a fait mal ?" - "Pourquoi il saigne ?"

Ces images ont été filmées dans une petite arène aux alentours de Nîmes lors du tournoi "graines de toréros", où de jeunes apprentis tortionnaires se mesurent dans l'"art" de persécuter et torturer de jeunes bovins innocents jusqu'à la mort.

L'accès à ses spectacles infâmes est ouvert à TOUS !

Vous entendrez dans cette vidéos des voix d'enfants en bas âge. Le plus marquant est sur la fin quand on entend un petit enfant s'exprimer. Ses remarques et interrogations resteront sans réponses !

Il est scandaleux que nos politiques laissent assister des enfants à ces spectacles de souffrance et de mort !


REVEILLONS-NOUS !

Pour info : ces tournois n'existent plus grâce à la courageuse action de militants anti corridas et associations "Crac Europe","Animaux en Péril" et" Droits des Animaux", qui ont sauté au milieu de la piste où ils se sont enchaînés lors de la finale de ce tournoi le 08 octobre 2011 dans les arènes de Rodilhan (Gard).... et où ils se sont fait lyncher durant 35 minutes. (plusieurs vidéos visibles sur youtube).

Auteur : Nathalie VALENTIN
Déléguée (Gard) du CRAC Europe pour la Protection de l'Enfance

* CRAC (Comité radicalement Anti Corrida)

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Corrida : l’enfant en danger Bann_a11 Corrida : l’enfant en danger Zap93619
Aidez les animaux en faisant le Clic achat sur le logo zooplus
Revenir en haut Aller en bas
http://www.avns.forumactif.com
Kenny fondatrice
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
Kenny fondatrice

Messages : 4227
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 68
Localisation : aquitaine

Corrida : l’enfant en danger Empty
MessageSujet: Re: Corrida : l’enfant en danger   Corrida : l’enfant en danger Icon_minitimeLun Avr 08 2013, 09:13

Info sur Midi Libre

"Le spectacle de la corrida trouble beaucoup d’enfants"
Corrida : l’enfant en danger -PAXP-deijE
. Hubert Montagner, spécialiste du comportement de l’enfant, prône l’interdiction des corridas aux moins de 16 ans. Et engendre une polémique avec le pédopsychiatre Marcel Rufo.

Vous reprochez à Unicef France d’accorder le label “Ville amie des enfants” à Nîmes et Arles parce qu’elles accueillent des écoles de tauromachie. Pourquoi cette initiative, maintenant ?

J’aurais pu certainement intervenir avant, mais il s’est trouvé que j’ai été sollicité par une personne de haut niveau qui milite au sein de laFédération des luttes pour l’abolition des corridas (Flac). J’ai écrit à Unicef France (le 6 janvier, NDLR) en me situant du point de vue de l’intérêt des enfants.

Êtes-vous vous-même militant anti-corrida ?

Je suis parfaitement indépendant. Je suis un universitaire et un chercheur (...) Ce qui m’intéresse plus particulièrement, c’est de comprendre pourquoi un enfant peut s’enfermer dans des peurs, des angoisses, des inhibitions ; dans quelles situations et comment un enfant s’installe et se comporte dans l’insécurité affective, avec le sentiment d’être abandonné, d’être délaissé, d’être en danger.

"Il est du devoir de la société humaine de soustraire les enfants aux spectacles de violence"

Quel est le rapport avec le spectacle de la corrida ?

Il est évident que le spectacle de la corrida est une forme de violence pour les plus vulnérables, pour les plus fragiles, pour ceux qui sont dans l’insécurité affective. Avec mes collaborateurs, au cours d’une partie de nos recherches sur les interactions entre l’animal familier et l’enfant, nous nous sommes rendu compte à quel point un enfant peut être en détresse, inconsolable, dès lors qu’il voyait que son animal était maltraité. Et encore plus quand il découvre que son animal est mort parce qu’un chasseur ou un voisin irascible est passé par là...

Mais le toro de combat n’est pas un animal familier...

Ce n’est pas cela que je vous ai dit. On est allé voir aussi ce qui se passait à la campagne entre l’enfant et un mouton, une vache, etc. Quel que soit l’animal que l’enfant peut considérer comme un complice, un compagnon, c’est clair que lorsque l’on touche à cet animal, cela provoque chez lui des troubles du comportement et du psychisme. Un taureau, ce n’est pas tellement différent. L’enfant est spectateur des blessures et des souffrances qui sont infligées au taureau qui n’a rien demandé. Cela trouble beaucoup d’enfants. C’est très destructeur en ce qui concerne la perception que l’enfant a des animaux et aussi la perception qu’il peut avoir des relations entre les hommes et les animaux. Ce n’est pas cela qui peut lui donner confiance dans les relations humaines. Je ne vois pas ce que cela peut lui apporter dans son développement vers l’âge adulte.

Avez-vous vous-même observé le rapport entre l’enfant et la corrida et si non, sur quelles recherches vous fondez-vous ?

Ce sont des résultats qui ont été publiés en 2004 par une équipe espagnole, dans un périodique international à comité de lecture, un journal scientifique reconnu (dans Agressive Behavior, une équipe du département de psychologie de l’université de Madrid tend à montrer que l’attitude des enfants vis-à-vis de la corrida n’est en général pas favorable, NDLR).

N’y a-t-il pas d’autres spectacles à prohiber pour les enfants ?

Il est du devoir de la société humaine de soustraire les enfants aux spectacles de violence. Je me souviens avoir vu un combat de coqs aux Antilles et cela traumatisait beaucoup les enfants. Des parents allaient même chercher leurs enfants pour qu’ils voient bien la mort de l’un ou l’autre coq. On n’a pas le droit de faire ça. On banalise tout ce qui touche à la violence, on banalise la mort des êtres vivants qui sont faits pour vivre par définition. Les combats de coqs ont d’ailleurs été interdits à juste titre dans le nord de la France même si clandestinement il y en a encore. Je pense qu’un jour, quand les décideurs auront plus d’humanisme, ils interdiront la corrida ou en tout cas aux enfants de moins de 16 ans.

.CONTRE "UN MONDE ASEPTISÉ"

C’est peu de dire qu’Hubert Montagner ne prend pas au sérieux Marcel Rufo... qui le lui rend bien sur le terrain des amabilités. Dans le passé, ces deux-là n’ont d’ailleurs pas réussi à travailler ensemble...

En tout cas, Marcel Rufo ne partage pas du tout l’analyse d’Hubert Montagner sur l’enfant et la corrida. Ce grand amateur de joutes rugbystiques prévient d’emblée qu’il n’est pas aficionado, avant d’affirmer que "l’anxiété, les peurs font partie du développement de l’enfant. Freud l’a dit, il faut avoir des peurs pour grandir." Dans une certaine mesure "la violence est pour l’enfant, quand il est soutenu par les parents, un rite initiatique". Il dénonce l’idée «d’un monde aseptisé, de Bisounours".

Et illustre : "Faut-il interdire aux enfants les documentaires animaliers où l’on voit le lion manger d’autres animaux ?" Et puis : "Interdire la corrida ne diminuera pas l’anxiété d’un enfant anxieux. Moi, j’ai envie de défendre le grand-père qui amène son petit-fils aux arènes."

Sur la question de l’âge, M. Rufo concède cependant : la corrida avant "9-10 ans" n’est peut-être pas indiquée. Mais l’interdire aux moins de 16 ans est une aberration pour lui : Hubert Montagner "se trompe sur les tranches d’âge".


study L'article à sa source

Recueilli par RICHARD BOUDES le 25.01.2012

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Corrida : l’enfant en danger Bann_a11 Corrida : l’enfant en danger Zap93619
Aidez les animaux en faisant le Clic achat sur le logo zooplus
Revenir en haut Aller en bas
http://www.avns.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Corrida : l’enfant en danger Empty
MessageSujet: Re: Corrida : l’enfant en danger   Corrida : l’enfant en danger Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Corrida : l’enfant en danger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tilleul argenté vs butineuses en danger
» Serres d'Auteuil en danger
» camping familial avec club enfant 3 ans
» Les serres d'Auteuil en danger
» cyperus papyrus en danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animaux Nature Vie Solidaires :: ANIMAUX : Causes à défendre ♦ Action ♦ Information :: CAUSES ANIMALES à défendre♦ Campagne ♦ Infos :: CORRIDA & combat d'animaux-
Sauter vers: